(...)
C'est là où apparaît la raison fondamentale qui m'a poussé à mettre en ligne ce blog car en quelques années, les problématiques environnementales dont il est question ici, sont devenues, peu à peu, le support incontournable d'une certaine mobilisation sociale, sinon existentielle. Cela ne serait pas si grave sauf que les thèmes les plus porteurs sont systématiquement récupérés (pour ne pas dire pillés) par les différentes formations politiques, partis ou syndicats, déjà largement structurés en amont et le plus souvent autour de pratiques extrêmement opposées à la gestion dynamique et complexe que demandent ces différents types de problématiques. Dans ce nouveau cadre épistémologique et contradictoire, on cherchera donc surtout à montrer ici, que l’hyperstructuration des sociétés autour des activités industrielles n'est plus vraiment rétrocompatible avec une vision réellement systémique du monde.
(...)